agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Les quatre fusillés de Souain

En fait, les quatre "fusillés de Souain" comme les désigne l’Histoire, paient parce que leurs hommes, aux limites d’eux-mêmes, épuisés, ne sont pas montés à l’assaut.

Théophile Maupas, l’instituteur du Chefresne, Louis Lefoulon, Lucien Lechat, et Louis Girard, curieusement tous quatre de la Manche, vont être expédiés au poteau d’exécution après un conseil de guerre inique, une parodie de justice "pour refus d’obéissance devant l’ennemi". Il fallait terroriser les soldats afin que plus personne, quelles que soient leurs raisons, ne refuse le combat...

Au Chefresne, Blanche Maupas, institutrice qui sera déplacée à Montbray, s’insurgera et mènera un combat exemplaire pour obtenir la réhabilitation de son mari. Elle ne sera obtenue qu’en 1934.